Sépulture V Plaque en souvenir des victimes de 1940-1945 dans Monuments





Type(s) de sépulture
Autre type ?
Matériaux
Autre matériaux ?
Aspect visuel
Aspect légal
Symbole
Sépulture Intérêt Historique Locale
Architectural
Fonction sociale
Aucune inscription sociale Non défini
Inhumation avant 1945 ? Non
Combattant 14-18 Non
Combattant 40-45 Non

Epitaphe


Plaque en souvenir des victimes de 1940-1945 se trouve sur la façade de la chapelle Saint-Hubert à Verdenne.

De Radzitzky d'Ostrowick Henri Marie Joseph Ghislain est inhumé à Seraing-le-Château dans le caveau familial.
Docquier René et Henry Albert sont inhumés au cimetière de Verdenne

Albert Henry fut lui aussi enlevé dans la grande tourmente de mai 1940. Chauffeur au peloton C47, il devait trouver une fin prématurée à Moorsele, en terre flamande, non loin de Menin, le 24 mai 1940. Alors que son unité était soumise à un violent tir d'artillerie, Albert Henry fut atteint d'un éclat d'obus à la cuisse. Grièvement blessé, il ne devait pas tarder à mourir malgré les soins empressés dont il fut l'objet." source: livre d'or de l'athénée royal de Marche (1950)

...le 06 septembre 1944, à la maison Carriaux (maison de droite), chez ses grands-parents, la fusillade surprend le jeune René Docquier, âgé de 21 ans, alors qu'il se trouve dans le jardin.
Le garçon cherche asile dans la demeure, mais celle-ci, à son tour, devient la proie des flammes. Tandis qu'il tente de s'échapper, les balles ennemies le frappent dans le dos. On retrouvera son corps calciné sous les décombres fumantes de la maison en torchis de Prignon Louise, la voisine.
Après une petite heure de sauvagerie, parvenus à la maison Remacle, "chez Eli" comme l'on disait alors, les SS mettent terme à leur œuvre destructrice et reprennent la direction de Champlon. Là, leur vengeance encore inassouvie, ils incendient au passage quelques habitations (dont la ferme Mailleux; 28 au total), et exigent des villageois, nourriture, boissons.
... Le corps du malheureux René Docquier est transporté à la chapelle... Source : Verdenne 1944, Jean-Louis Giot, 1994
Une plaque commémorative se trouve sur la façade de la maison Carriaux-Docquier (actuellement maison Georges)

Le 2 octobre 1944 dans les combats de Sandfort, De Radzitzky d'Ostrowick Henri fut tué d'une balle dans la tête alors qu'il était sentinelle en poste avancé. source : www.brigade-piron.be

Carriaux Joseph est décédé le 27-04-1942 au Stalag 1a, à l'hôpital des Prisonniers de Guerre, situé à Stablack en Prusse Orientale, actuellement en terre soviétique. Beaucoup ne sont pas revenus de ces sinistres lieux. La Guerre terminée, les familles ont espéré pouvoir recueillir les restes sacrés, malgré de nombreuses démarches, il a été impossible de visiter une seule de ces tombes et de rapatrier un seul de ces corps. C'est pourquoi un mémorial à la mémoire des 484 prisonniers de guerre du Stalag 1a a été érigé à Chaudfontaine. source : www.bel-memorial.org

.


Liste des défunts reposant dans cette sépulture :

Nom Né le Décédé le
Carriaux Joseph Félicien Gilles 28/05/1920 27/04/1942
DE RADZITZKY D'OSTROWICK Henri Marie Joseph Ghislain 03/12/1919 02/10/1944
Docquier René
Henry Albert 02/02/1915 24/05/1940

Ajouter un commentaire

Si vous pensez pouvoir nous aider à compléter la fiche, n'hésitez pas à remplir le formulaire ci dessous