Sépulture N095 dans Marche ancien cimetière - Chaussée de l'Ourthe





Type(s) de sépulture
Autre type ? Bordure en pierre
Matériaux Petit-granit (Pierre bleu)
Autre matériaux ? Gravier
Aspect visuel Moyen
Aspect légal
Symbole Une croix en marbre avec tête du Christ en bronze posée sur le gravier.
Sépulture Intérêt Historique Locale
Architectural
Fonction sociale
Aucune inscription sociale Non défini
Inhumation avant 1945 ? Non
Combattant 14-18 Non
Combattant 40-45 Non

Epitaphe

Famille/ BAUGNET-SALKIN/AIME/CAPELLE-BAUGNET

Concession cédée à perpétuité à Mademoiselle Adèle Baugnet, sans profession, demeurant à Marche, pour laquelle est ici présent, acceptant et se portant fort, Monsieur Arthur Valentin, secrétaire communal, demeurant à Marche, la portion d'une contenance de dix mètres carrés et portant le numéro 95 du plan du cimetière (enregistré à Marche le vingt-neuf octobre 1867) et vendue au prix de trois cent cinquante francs (deux cent cinquante mille francs par hectare pour le prix revenant à la commune, plus une somme de cent francs pour chaque concession à titre de donation aux pauvres en faveur du bureau de bienfaisance).
Acte passé à Marche, maison communale, le 06 septembre 1913 devant Maître Georges Brasseur, notaire à la résidence de Marche, en présence de Messieurs Florent Collin-Henin, négociant et Clément Dauverin, cafetier, les deux demeurant à Marche, témoins qui ont signé avec Monsieur Henri Bourguignon, bourgmestre, Monsieur Gustave Courtoy et Monsieur Alphonse Perin, échevins, Léon Valentin Receveur communal.
Source: Archives de l'Etat à Arlon - Actes notariaux concessions cimetière Saint Roch

Bordure en pierre et gravier au centre

Aimé Capelle fils de Joseph Capelle et d'Henriette Lutgen. Il épousa Sophie Baugnet, fille de Philippe Baugnet et de Sophie Salkin. Le mariage eut lieu à Marché, le 19/09/1899. Ils eurent neuf fils et trois filles. Ils habitaient avenue du Monument, dans une grande maison qui a été démolie pour faire place à une banque, récemment disparue (BKCP). Aimé Capelle était un marchand de bois prospère à Marche et son père un industriel du bois. La scierie et la fabrique devaient se situer à Aye. Le père d'Aimé mourut en 1929 et lui-même en 1931. Rapidement, l'entreprise, qui avait perdu sa tête, fut emportée dans la suite de la grande crise, la maison vendue et tous quittèrent Marche vers 1934. Le frère d'Aimé, Joseph, resta à Marche et son épouse, Alice Hanin lui survécut et habita dans une autre maison de la famille Capelle, av. Libert. Elle décéda le 08/04/1975 à Waha.

Salkin Sophie fait partie de la famille Salkin-de Savarre. Cette famille fut bannie de France lors d'une des restaurations de la monarchie française au XIXè siècle.


Liste des défunts reposant dans cette sépulture :

Nom Né le Décédé le
Baugnet Adèle 02/04/1872
CAPELLE Aimé 16/07/1874 19/12/1931
SALKIN Sophie

Ajouter un commentaire

Si vous pensez pouvoir nous aider à compléter la fiche, n'hésitez pas à remplir le formulaire ci dessous