Sépulture A A-0160 dans Aye cimetière





Type(s) de sépulture
Autre type ?
Matériaux Petit-granit (Pierre bleu)|Granit
Autre matériaux ?
Aspect visuel Bon
Aspect légal
Symbole
Sépulture Intérêt Historique Locale
Architectural
Fonction sociale Franciscaines Missionnaires de Marie
Aucune inscription sociale Non défini
Inhumation avant 1945 ?
Combattant 14-18 Non
Combattant 40-45 Non

Epitaphe

Franciscaines Missionnaires de Marie
S.M ANSGARIA
Betty PECHULE 1879-1937
S.M JULIA
Anna STRIELS 1876-1945
S.M Angele GOLINVAUX 1897-1986
S.M Catherine NIEUWENDIJCK 1903-1986
S.M Jeanne TIXHON 1905-1989
S.M Marthe DELVIGNE 1905-1990

Stèle horizontale en granit avec plaque de marbre et une croix en marbre.

Au sujet du Château Borchamps

Le Château et la propriété Borchamps ont été construits en 1910 sous le nom du Château Bords-Champs. L'histoire raconte que le premier propriétaire, le général français Marin, était parti à Rome pour se convertir au catholicisme. A son retour, il a fondé la propriété Bords-Champs et a construit à côté de la maison une chapelle et une grotte-Marie pour honorer sa nouvelle croyance. Sa femme n'a pas pu s'y habituer. Elle est devenue dépressive et a tenté à plusieurs fois de se noyer dans les étangs de la propriété. Marin a fait appel aux soins des soeurs franciscaines. Le couple Marin est finalement parti pour la France, laissant derrière eux le château aux soeurs.
En 1930, les soeurs franciscaines s'installèrent au château et commencèrent une Maison de Repos, un lieu de repos pour les soeurs et pour les riches surmenés ou confus.
Au cours de le deuxième guerre mondiale, les caves ont servi de repaires aux enfants juifs, défendus par les soeurs. Lorsque les allemands se trouvèrent à la porte, les enfants se sont enfuis dans la forêt. Les soeurs sont restées au château plus de cinquante ans. Dans les années soixante, elles ont dû veiller à ce que la tourelle au-dessus de la grande tour soit enlevée.
En 1984, la propriété a été vendue à l'antiquaire flamand Beckers. Il y a vécu pendant onze ans avec sa famille, et a remis la maison et la propriété en grande partie dans son état d'origine.
En 1995, Beckers a vendu la maison et la propriété à Wilhelm Fischbach, un vieux colonel SS, qui fut après la guerre le plus important conseiller de Konrad Adenauer. Fischbach n'a jamais pu habiter à la propriété, car, peu après l'achat, il a subi une hémorragie cérébrale qui l'a cloué au lit et à la chaise roulante. Fischbach n'a pas eu beaucoup de chance avec la sous-location du château Borchamps. Plusieurs charlatans ont été passés en revue. Puis lorsqu'un parti, payant ponctuellement, fut enfin trouvé, il s'avéra que le château et la propriété furent transformés en peu de
temps en un des plus grands laboratoires d'ecstasy de la Belgique. La production s'est faite dans trois laboratoires étendus sur toute la propriété. Le château fût vidé et débarrassé de tous ses biens précieux. Même le balcon, les cheminées et le lambris furent démolis et vendus. Les cerfs dans les prés moururent de faim. En 2001, la gendarmerie a finalement arrêté la bande. De 2001 jusqu'à la fin 2004, le château et la propriété furent abandonnés, jusqu'à l'achat du château par les propriétaires actuels à Wilhelm Fischbach. En avril 2005, Wilhelm Fischbach est décédé, un mois après la signatures des actes. Sources : http://www.chateauborchamps.be


Liste des défunts reposant dans cette sépulture :

Nom Né le Décédé le
Delvigne Marthe 1905 1990
Golinvaux Angele Marie Josephine 16/01/1897 1986
Nieuwendijck Catherine 1903 1986
Pechüle Betty 1879 1937
Striels Anna 1876 1945
Tixhon Jeanne Josephine 05/10/1905 1989

Ajouter un commentaire

Si vous pensez pouvoir nous aider à compléter la fiche, n'hésitez pas à remplir le formulaire ci dessous